jeudi 29 décembre 2016

Merveilles d'hiver

A la rencontre du froid


 Ces photos ont été prises le même jour et pratiquement au même endroit. Pourtant, elles sont si différentes ! Chacune fait apparaître un aspect du paysage, depuis la glace jusqu'au soleil rayonnant.

 Le village apparaît voilé dans la brume. Mais non, il est en plein soleil ! Mais la photos a été prise à contre jour, face au soleil.

 Regardez cette petite "bille" d'eau en suspend au dessus de la cascade : en regardant mieux encore l'on peut réaliser qu'il s'agit d'une toute petite "bille"de glace qui a tenu sur la branche.

 La photo précédente ressemble à une photo prise en noir et blanc. Et voilà maintenant, branche, glace, eau bleue sous les rayons du soleil !

Sous-bois éclairé, ombres et soleil.


Entre les arbres apparaît cette "étoile" solaire ...


L'hiver nous offre ses merveilles : jeux d'ombre et de lumière, de glace et de soleil.
La lumière émerge étrangement de l'ombre
et la photo nous montre l'essence des choses.

Rose d'été, symbole de vie

Autrefois, il y a très longtemps,

Au temps des légendes,
La rose était symbole de naissance,
Car bien sûr, en ce temps là,
Vous souvenez-vous ?
Les filles naissaient dans les roses ...


Puis, les consciences évoluant,

la rose est devenue symbole de croissance
Et accompagne l'expérience du développement humain :
"L'être humain est destiné à s'épanouir
Comme une fleur qui s'ouvre au soleil levant.
Chaque fleur trouve sa place dans l'univers
L'enrichissant de la qualité de sa présence."



Un peu plus loin encore,

Chargée de cette histoire et de ces symboles,
Assume une symbolique plus profonde
En devenant symbole du Coeur,
Symbole de vie,
Transmettant sans relâche un message de continuité et d'espoir,
Quelque chose du genre :
"Jamais la Vie ne s'arrête,
Et toujours elle continue,
D'une manière ou d'une autre."



Histoire de rose ...

Lorsqu'au rosier fatigué,
Une rose cependant
S'ouvre au soleil levant ...

Lorsque dissipant la nuit,
L'éclat du jour renaît,
Miracle renouvelé ...

Quand au matin
Le bouton de rose éclate
Vers l'espoir du jour qui
S'avance ...

J'attends cet instant où surgit l'étincelle,
J'attends de ressentir encore
Cette Ouverture magique
D'où la vie refleurit.


vendredi 11 mars 2016

Mars

Sur le chemin, fleurs blanches de la neige persistante à l'ombre des grands arbres,

Et tâches bleues des premières pervenches qui tapissent le sol . . . (sur la photo, comme dans la forêt, il faut bien regarder et chercher un peu . . . )



En haut, une étrange transparence nous accueille :

Pâle soleil d'hiver
Troncs blancs des bouleaux
Et dans l'air - - -
Quelque chose d'indéfinissable - - -



Et soudain, perçant cette indicible transparence de l'air
Et traversant toutes nos enveloppes ...
Amenant nos barrières à se dissoudre ...
Quel est tout-à-coup ce curieux chant d'oiseau
Qui transperce le coeur ?

Ce son semble réveiller en nous la vitalité
Et rassembler en lui les forces de Restauration qui s'annoncent,
En ce monde balancé encore entre hiver et printemps.






mardi 27 octobre 2015

Reflets

Au soleil d'automne, les arbres se reflètent

 dans le lac, et leurs couleurs nous envoûtent.

Je pense au vieux "kôan " zen (énigme) :
 "qu'est-ce qui est le plus réel, la lune ou son reflet dans l'étang ?"


  ou encore à cette pensée de la Sagesse ancienne : 
 "Ce qui est en bas est comme ce qui est en haut"

Sommes-nous, nous aussi des reflets ?



Sommes nous, nous aussi, des reflets ?

Nous sommes des reflets de lumière,
des étincelles de la Vie
qui scintille à travers nous,
comme la lumière du soleil à la surface du lac.


L'automne est une saison favorable pour un retour sur soi,
une réflexion intérieure baignée du profond silence de la nature.

L'Ecoute du silence en nous-même et autour de nous
est comme un chemin qui mène à ce qu'il y a de plus élevé et de meilleur en nous.

Profondément imprégné de silence et d'intériorité,
le lac est aussi puissant que le sommet d'une montagne
pour nous mener vers la Lumière.

jeudi 23 juillet 2015

Ensemble sur la terre







Ensemble sur la terre,
nous gagnerons la Guerre,
cette guerre intérieure
plus dure encore
que toutes les guerres.

Chacun dans son coin de terre
se débat dans les batailles de la vie.
Et nous oublions souvent
les autres coins de terre,
où d'autres luttent aussi,
tout comme nous.

Ensemble sur la terre,
nous gagnerons la guerre.
Chacun retrouvera
tout au fond de sa force,
la Beauté essentielle qui le guidera.

Ensemble sur la terre
nous gagnerons la guerre.
Et nous traverserons montagnes et déserts,
au delà de l'absurde,
vers d'autres horizons.

Ensemble sur la terre
nous gagnerons la guerre
et trouverons le chemin
des étoiles de notre vie essentielle.

Ensemble sur la Terre
nous gagnerons la Guerre
et ferons de notre planète
une grande Lumière rayonnante.


- voir aussi le texte suivant -

Nous gagnerons la Guerre

Echo du groupe de supervision des professionnels de la relation dans l'Approche Centrée sur la Personne.
Nous gagnerons la Guerre ...
Ce texte couvre une année d'expérimentations et d'explorations de juillet 2014 jusqu'à fin juin 2015.
Il prend sa source dans l'engagement des personnes composant les groupes où le climat, l'éthique et le but sont ceux de l'Approche Centrée sur la Personne, et particulièrement, le groupe de post-formation de juillet 2014 et le groupe de supervision qui se réunit à Allarmont, dans les Vosges.
L'engagement profondément authentique de chaque personne a nourri ces découvertes. Cependant, l'accent n'est pas mis ici sur les individus, mais sur les processus.
Ensemble, nous avons laisser se dégager  cette grande guerre humaine, 
une guerre intérieure, ardue et souvent douloureuse,
pour arriver à être simplement là,
un être humain à part entière,
qui prend ici, sur notre terre,
toute sa place.
Nous gagnerons cette guerre ...,

chacun seul, individuellement,
et tous ensemble,
avec la force de l'irréductible fraternité qui nous réunit.

J'espère que la description de ces processus authentiquement et profondément humains, aura le privilège d'aider à l'évolution de chacun et de contribuer à la construction de l'Humain.

Il y a toujours une lumière ...

"Même au plus obscur de l'ombre, je sais qu'il existe une lumière." (site d'Espaces d'Ouverture : Accompagnement /sur le chemin de vie)

L'émotion indique souvent le chemin et il est parfois nécessaire (mais pas toujours) de contacter à nouveau la souffrance passée et présente. Un contact profond, vrai et précis avec l'expérience intérieure authentique, ressentie dans l'instant, change le regard sur la situation et dénoue les crispations émotionnelles et physiques. 
Un processus ascendant  traverse la douleur de l'angoisse et du stress et retrouve la force de l'authenticité : la conscience de "qui je suis".

Vers l'avenir ...

Nous allons du "pourquoi" au "vers quoi" :
La réponse ne se trouve plus dans une cause ancienne mais dans une cause actuelle pour le futur.
La leçon à apprendre,
le trésor à trouver,
ne prend plus la forme d'un traumatisme à libérer,
mais celle d'un apport positif pour l'évolution à mener.

Et nous entreprenons le voyage,
avec le maximum de réceptivité aux opportunités,
à l'abondance de la vie,
quelles que soient les formes qui s'offrent à la rencontre.
Dans l'ouverture à tous les possibles,
il n'y a plus de risque
et beaucoup moins de peur.

"La personne fonctionnant pleinement", décrite par Carl Rogers dans le dernier chapitre du "Développement de la Personne" (on becoming a person),
n'a plus rien à prouver ni à démontrer,
mais se découvre elle-même en chaque expérience vécue.

Vers la Beauté ...

Ce voyage mène à la conscience organismique ou contact avec la beauté de chaque être humain.

En reconnaissant avec un amour bienveillant et inconditionnel, la personne que je suis, telle que je suis, dans son individuelle originalité, dans un mouvement de totale acceptation, je retrouve la beauté humaine cachée au fond de mon être.

Alors, fondée sur une force réelle et authentique, revient la fluidité intérieure.

Vers l'Unité ...

La conscience de la beauté de l'être facilite la conscience de l'unité, 
puisque la beauté est en chacun et ne se divise pas :

"L'univers est Un et je fais partie de cette unité."


Lorsque cette conscience sera partagée par un plus grand nombre,
aucune guerre ne sera plus nécessaire.




 

vendredi 23 janvier 2015

Cadeau matinal

Au réveil ce matin,
une surprise nous attend !
Dans le ruisseau qui longe la maison
les couleurs du soleil se reflètent
et illuminent tout l'environnement.

Hier soir, 
nous étions dans le nuage.
Ce matin,
tout est lumière.

Nous laissons pénétrer cette lumière en nos coeurs,
pleins de reconnaissance pour ce cadeau matinal.
Nous laissons la lumière se diffuser en nous
afin qu'elle dissipe le mirage et la brume,
qui trop souvent nous dominent encore.

Du plus profond de mon être,
j'envoie les rayons de lumière sur le monde,
afin qu'ils éclairent et transforment
toutes nos misères.

Puissions-nous accueillir la Lumière
et nous laisser guider
vers la création du Nouveau.

Bonne année 2015





lundi 26 mai 2014

LA VOIE DE L'ECOUTE










Naviguer dans les airs 
comme l'oiseau qui utilise les courants,
naviguer ...
et se laisser porter par les mouvements de la vie
Voler comme l'oiseau,
Être enraciné comme l'humain.

Demeurer ouvert aux

  • Forces d'affirmation,
  • Forces de restauration,
  • Forces d'élévation.

Puisse ce livre contribuer à répandre ces forces sur la Terre. 


A commander sur le site Morebook, sur Amazon, 
ou directement à l'Association Espaces d'Ouverture : espouvert@espaces-d-ouverture.com





mercredi 5 février 2014

Le feu, synthèse vivante


En descendant de la montagne, je rapporte avec moi
la force du vent qui semblait nous emporter
et souffle encore à mes oreilles.

En revenant de la montagne je rapporte avec moi
la musique du vent dans les sapins
qui se fond parfois à celle du ruisseau.

De retour dans la vallée, il reste encore en moi
le contact avec la terre sous nos pas
dans lequel je peux sentir frémir la vie de cette planète.

J'allume le feu dans la cheminée et y retrouve la synthèse des éléments :
la terre qu'il consume par l'intermédiaire du bois,
l'oxygène de l'air sans lequel le feu meurt,
l'écoulement de l'eau dans les vagues de flamme.

Avec tous mes sens j'entre dans le feu
et celui-ci me transmet sa vitalité.
J'entre au coeur du feu et me laisse mener vers la vitalité essentielle.



Percée du mirage

Tout le long du jour, il pleut.
Nous sommes dans le gris, le noir et l'humide.
La forêt est sombre
et nous marchons dans le nuage.

Au loin, entre les arbres,
mon regard est attiré,
dans le blanc cotonneux du nuage,
une lueur orangée.

La lueur s'intensifie 
et devient lumineuse.
Au sortir de la forêt
un spectacle merveilleux nous attend.

Des nuages encore à flanc de montagne,
des nuages encore au dessus des montagnes,
du gris, du blanc flottent dans l'espace ...
et entre les nuages, d'autres lueurs ...

Du bleu, de l'orangé, du rose,
comme si l'espace s'ouvrait.
La puissance du soleil repousse le gris
 et impose les couleurs.

De toute mon âme, j'entre dans l'ouverture,
j'accueille ce cadeau inattendu
et je pense à cette autre ouverture que j'attends :

La puissance de la Lumière chassera le mirage de notre terre.